Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La lettrie

La lettrie

Lectures et dialogue des cultures


L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu

Publié par philippe sur 23 Décembre 2015, 08:36am

Catégories : #BD et Roman Graphique, #Aventures Action, #Humour drôle

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, Lupano et Salomone, 3 volumes publiés, Delcourt, 2011 – 2014

La série commence ainsi : ça se passe en Arizona en 1899 ; une belle jeune femme se fait kidnapper par des voleurs mexicains lors de l’attaque d’un train. Or on comprend que cette séductrice est poursuivie par un étrange duo (en fait, par bien d’autres encore dans les 3 tomes, mais je vous passe les détails) : un cynique et une brute épaisse qui ne profère que des sons malformés. La fille sera assez régulièrement appelée :

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 3

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 3

... mais son nom est Margot de Garine. Elle prête à tout, absolument à tout pour s’enrichir. Elle a donc volé des documents de première importance (nan, je ne peux pas dire quoi, là, comme ça, maintenant) à son ex mari, Byron Peck, avocat au barreau de Los Angeles, dandy pince sans rire, qui est à ses trousses.

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 1

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 1

Les deux premiers épisodes se terminent dans un bain de sang (comment alors comprendre le titre de la série ?...), et à la fin des 3 tomes, la situation de Peck et de son acolyte M. Hoggaard est toujours assez critique, et la fille s‘est fait la malle à chaque fois.

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 2

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 2

C’est dans le second tome qu’on comprend réellement les enjeux. On y trouve de nombreux flashbacks qui racontent ce que Peck prenait pour une histoire d’amour avec Margot et ses nombreux rebondissements. C’est aussi là qu’on apprend ce que sont ces documents révolutionnaires : deux lettres du sénateur Madison qui expliquent l’esprit du deuxième amendement des USA ; le droit de porter des armes seraient un droit collectif et non un droit individuel comme on l’a finalement décidé :

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 2

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 2

Or Margot veut utiliser ces documents dans un but uniquement lucratif, tandis que Peck veut changer les esprits états-uniens dans une perspective humaniste...

C’est donc une BD un peu engagée : contre les armes ; et le titre désigne autant le personnage principal… que les auteurs de la BD :

Je tiens à remercier la chambre des représentants de l’état du Texas qui, au moment où ce livre part à l'impression, vient d'autoriser le port d'armes à feu sur les campus universitaires.
Voilà les tueurs de campus bien attrapés : ils vont devoir se rabattre sur les écoles primaires pour faire des carnages.
On autorisera donc le port d'arme à l'école primaire. Les tueurs devront alors s'en prendre aux crèches.
Qu'à cela ne tienne, on armera les assistantes maternelles et les enfants en bas âge.
Etc. etc.
Je remercie Colt, Smith, Wesson et tous les autres, de tenter à leur façon d'apporter une solution à ce problème de société.
W.L.

la dédicace du volume 1

Le volume 3 est encore vraiment bien, mais peut-être un peu en-dessous des 2 autres, il lui manque un peu de rebondissement ou d’un vrai point culminant (même si ça se passe au pied du Spider Rock…). Suspens tout de même : les fameux documents tombent aux mains de (bons !) Indiens, qui envisagent de les utiliser pour reconquérir leur monde.

Mais il faut aussi retrouver la… enfin Margot :

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 3

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 3

On attend donc avec impatience la parution du 4ème, et malheureusement dernier, épisode ! Il est annoncé et, selon le dessinateur, il sera étonnant.

Le dessin est très chouette, très dynamique et efficace. Et j’aime aussi beaucoup le ton faussement léger, l’ironie parfois un peu désespérée de Peck, l’humour noir. C’est une belle réussite.

J’aime beaucoup le travail de Wilfrid Lupano (scénario), comme avec Les Vieux Fourneaux. Le duo avec Paul Salomone (dessin) fonctionne aussi bien qu'avec Paul Cauuet. La collaboration va d'ailleurs peut-être se poursuivre après cette série.

Voir une interview de Paul Salomone sur le blog La Ligne Claire.

Voir le blog de Paul Salomone.

Sur la bd Le Singe de Hartlepool de Wilfrid Lupano et Jérémie Moreau, voir le blog Zazymut.

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, Lupano et Salomone, 3 volumes publiés, Delcourt, 2011 – 2014

  • Chili con carnage
  • Sur la piste de Madison
  • Le mystère de la femme araignée

Série en cours, reste un tome à paraître

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 2

L’Homme qui n’aimait pas les Armes à Feu, 2

Commenter cet article

custom essay writing service 03/11/2016 10:57

This is very important one i am also a writer i have writing more than one article and essay papers online have a many writing service are available one of the most popular writing service is custom essay writing service most of the students are get essays and thesis papers form this article this is very important one.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents