Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La lettrie

La lettrie

Lectures et dialogue des cultures


1ère page : Terminal, Marek Bienczyk

Publié par philippe sur 16 Décembre 2015, 17:48pm

Catégories : #Début de Roman, #Europe Centrale

1ère page : Terminal, Marek Bienczyk
J'aime bien la façon de jouer avec le lecteur, de Marek Bienczyk, au début de ce beau roman :

" JE VAIS VOUS RACONTER QUELQUE CHOSE, c'est pour ça que je vis, d'ailleurs la plume ne tient pas à l'os nu, et vous, c'est peut-être pour ça que vous avez acheté ce livre, pour savoir ce qui se passe chez les autres, et c'est magnifique, sauf que je ne me suis rien permis de bien nouveau, moi, et que je n'ai l'intention d'aller nulle part. Mon histoire à moi parle d'amour, je le dis tout de suite.
Mon prénom, c'est comme sur la couverture, un beau prénom, international, il y a eu un empereur qui s'appelait comme ça, un bon écrivain, triste, et un évangéliste, un des quatre, c'est déjà pas mal. Et maintenant, dans les pays où le soleil se couche en dernier, ils commencent même à l'écrire correctement, pas avec un " c " devant le " k ", et ils le prononcent enfin normalement, sans étirer le " a " ni avaler le " e ", sauf qu'ils s'arrachent le " k " un peu trop fort à la fin, il tombe avec un fracas de couvercle et aussitôt je me sens mieux, car il est difficile de ne pas s'identifier à un mot prononcé si fort. Elle aussi, c'est comme ça qu'elle le prononçait - quelque chose, finalement, la rattachait au monde -, avec la même insistance sur la dernière syllabe, donc, à cette différence près que, au lieu d'affirmer avec intensité ce que mon existence avait d'évident, perçait dans cet accent une sorte d'espièglerie qui signifiait plus ou
moins: bien sûr, tu existes, et comment ! mais ce n'est pas encore tout. "

Marek Bienczyk, Terminal, Gallimard nrf, collection Du Monde Entier, 1997, traduction Jean Yves Erhel.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents