Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La lettrie

La lettrie

Lectures et dialogue des cultures


Tu seras Ecrivain mon fils

Publié par philippe sur 29 Juin 2015, 17:03pm

Tu seras Ecrivain mon fils

François Bégaudeau, comme d’habitude, est assez brillant. Il manie les références et la langue avec maestria. Il présente ici 50 notions sur la littérature, les écrivains, les hommes de lettres, et surtout les clichés et les ringardises qui peuvent être véhiculés à leur sujet : « Vocation », « Zoeuvre », « Mission », « Phare », « Patrimoine », « France ». Il se moque avec allégresse des interviewes où on veut absolument que l’auteur exprime un traumatisme d’enfance, ou bien qu’il évoque sa vocation (depuis l’enfance aussi), sa mission d’écrivain, sa sincérité et la nécessité d'écrire…

Il épingle le nombrilisme de l’écrivain parisien, l’entre-soi, l’entregent, les petites préoccupations. Mais il n’épargne pas non plus la mise en scène de la grandeur littéraire de la France et sa récupération par le politique. C’est un petit livre très drôle, exaltant, jouissif. Très ironique. Tellement ironique, y compris sur les idées que Bégaudeau semble lui-même défendre, que parfois, on ne sait plus si c’est du lard ou du cochon… Mais cette mise à distance du lecteur est tout à fait salutaire. Ca fait réfléchir, ça fait rigoler.

Tu seras écrivain mon fils, François Bégaudeau, Bréal, 2011

Mais si vous préférez ça...

Sans rire ?

Sans rire ?

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents